Bacalar : La lagune aux 7 nuances de bleu

Bacalar et la laguna de los 7 colores

Un de mes gros coups de coeur Mexicain ❤️

ET PAS QUE ! Un de mes coups de coeur, tous voyages confondus ! 😍💘

Bacalar est un de ces lieux qui me fait penser au paradis et me donne envie de rester là pour toujours !

C’est une petite ville du Quintana Roo, bordée par une immense lagune. N’étant pas située en bord de mer, c’est un lieu protégé du tourisme de masse et qui, on l’espère, le restera. 🙂 L’ambiance est donc très calme et apaisante.

Localisation :

Comme d’autres villes au Mexique, Bacalar fait partie des « Pueblos Mágicos » (Villages Magiques) mis en place par le Secrétariat du Tourisme du Mexique. Cela assurerait aux visiteurs une expérience  “magique” en raison de la “beauté naturelle, historique et culturelle du lieu”. 🌟

La laguna Bacalar a comme surnom « la Laguna de los 7 colores » (la lagune aux 7 couleurs). La couleur du lagon est en effet indescriptible. 😍
En fonction du soleil, du moment de la journée et de la profondeur des eaux, les nuances de bleu changent. Cette palette de couleurs naturelles passe du bleu turquoise, au bleu ciel et même au vert émeraude. 

💙💚💙

Le bassin s’étend sur 42km de long et seulement 4km de large. L’eau peut passer en très peu de temps de quelques centimètres à un mètre de profondeur. Elle peut aussi s’enfoncer jusqu’à 70 mètres à certains endroits, faisant apparaitre un bleu profond magnifique ! 🌊

Un réel spectacle à admirer toute la journée !

Au niveau de l’ambiance c’est très reposant. Les mots d’ordre paraissent être “détente” et “farniente”. 😎
Bacalar apparait comme LE lieu touristique où les Mexicains se rendent pour passer leurs vacances. 🌴 Et ça se sent, l’atmosphère parait plus locale et plus typique que sur la Riviera Maya.

Avec ses longues ruelles en terre et ses habitations modestes, cette ville de 10 000 habitants donne plutôt l’impression d’un village. Les hôtels luxueux sont en nombre limités, discrets et se fondent dans le beau paysage. 🏨🌿🏕

Bacalar a aussi un petit côté « Hippie cool » et « Hippie Chic ». Les petites boutiques d’attrapes-rêves un peu “boui-boui” contrastent parfois avec les galeries d’arts plus huppées. 🎨🖼

Nous trouvons Bacalar un peu plus cher que les autres lieux que nous avons déjà visité au Mexique (Mexico City, Puerto Escondido et le Chiapas). Cependant, rien d’excessif et cela reste bien moins cher que la Riviera Maya (Playa Del Carmen, Cancún…). 

Les activités à faire sur Bacalar

1. Bronzette et nage

Laissez-vous guider par la douceur de vivre de ce lieu idyllique.
Bacalar est un lieu idéal pour prendre le soleil. La température extérieure moyenne à l’année étant de 27°C. ☀️

C’est aussi le lieu parfait pour la baignade, non seulement l’eau est magnifique et paisible, mais en plus sa température avoisine les 30°c. 💦

Un paradis je vous dis…💙

Où aller pour bronzer et nager ?

A notre arrivée, nous avons un peu de mal à comprendre où nous pouvons nous baigner car il n’y a pas de plages aménagées sur les rives du lagon. On s’aperçoit par la suite qu’il est assez facile de se baigner depuis des “pontons privés”. 🏊
C’est-à-dire qu’il est possible de consommer à petit prix dans des restos/bars installés le long du lagon afin de pouvoir accéder à leur extérieur et se baigner via leurs plateformes aménagées.

N’hésitez pas à demander au personnel la possibilité d’accéder à leurs pontons. Les locaux sont vraiment d’une grande gentillesse et accueillants.
Souvent, pour le prix d’une simple boisson au bar, ils vous laissent profiter toute l’après-midi de leurs installations pour se baigner et prendre le soleil. 🏖☀️
De plus, nous avons aimé le fait qu’il s’agissent de petits restaurants typiques et non pas de gros complexes hôteliers.

Il est aussi possible d’accéder au lagon par le « Balneario Municipal » qui possède un joli ponton en bois. 

Tarif entrée : 50 pesos/personne (un peu moins de 2€)

Vous pouvez rester le temps que vous voulez !

2. Se balancer les pieds dans l’eau

Ce qui fait le charme de Bacalar et renforce le côté paradisiaque du lieu, ce sont ces fameuses « Columpios » (balançoires) aménagées sur le lagon. Faites simplement en bois et en corde, elles s’harmonisent très bien avec le naturel du paysage. 😍🌿💦

J’étais aussi venue à Bacalar pour les voir et j’en cherchais donc absolument ! 😂 Grâce au locaux, nous avons trouvé plusieurs « spots balançoires » que je vous partage dans mon article “Où trouver les spots balançoires à Bacalar?”

3. Faire une excusion en bateau

Le meilleur moyen de découvrir la laguna Bacalar : directement par l’eau. 

Pour cela il est possible de faire des tours en bateau privé, ou en petits groupes. Vous avez le choix entre des catamarans ou des « lanchas » qui sont des petits bateaux à moteurs. Nous n’avons pas fait cette activité mais ça avait l’air super. ⛵

Vous pouvez demander à votre hôtel, ou à l’office de tourisme les bons plans pour faire une excursion en bateau. Vous pouvez aussi négocier directement à des bateaux de pêcheurs sur le lagon. 🎣

4. Faire du sport nautique 

Faire un tour en paddle ou en Kayak sont d’autres moyens de découvrir les environs sur l’eau. 🚣

En général, les hôtels et auberges de jeunesse au bord du lagon proposent d’en louer. Nous choisissons de louer 2 paddles au Green Monkey Hostel Bacalar.

Tarif : 200 pesos (8€) Pour 2h de paddle

En 2h de paddle nous avons le temps d’aller jusqu’à l’autre bout de la lagune.
Quel spectacle ! Nous avons bien pu observer les 7 nuances de bleu de la Laguna Bacalar qui se dessinent dans ce beau bassin.

Nous arrivons jusqu’au « Pasaje de los Piratas » (Passage des Pirates), un canal reliant la lagune à la mer des caraïbes. Apparement, il était autrefois emprunté par les pirates, d’où le nom! ☠️

L’eau est tellement chauuuude à cette endroit car très peu profonde (environ 1 mètre) est même un peu « laiteuse ».
Il s’agit en fait d’une sorte d’argile riche en souffre qui se trouve au fond de l’eau. Vous pouvez aller en chercher avec vos mains, en étaler sur votre corps, attendre un peu que ça sèche puis rincez pour avoir une peau toute douce ! 😇

Petite activité bonus : 

Vous pouvez aussi visiter le Fort San Felipe, bâti pour lutter contre les attaques de pirates qui arrivait de la mer des Caraïbes via le « Canal de los piratas » ☠️

Horaires : De 9h à 19h. Ouvert tous les jours sauf le lundi.

Tarif : 60 pesos (environ 2€)

Nous ne l’avons pas visité mais apparement la vue d’en haut est très jolie et la visite rapide (30min). 

Comment venir à Bacalar ?

Comme nous, en venant de Palenque (Chiapas) :

Prendre un bus depuis la gare routière de Palenque jusqu’à celle de Bacalar 🚌

Durée du trajet : Environ 8h

En venant de Tulum : 

Des bus ADO font la liaisons toutes les heures entre Tulum et Bacalar. 🚌

Durée du trajet : 2h

Où dormir ?

Il est plutôt facile de trouver à Bacalar des beaux hôtels hauts de gamme. Il y a aussi pas mal de petits hostals économiques, pour dormir en dortoir ou dans des petits cabanons. Cependant, nous avons eu un peu de mal à trouver un « entre deux » dans le centre.

Nous logeons à « l’Hotel América ». Pour son prix économique, l’hôtel est sans fanfreluches, juste ce qu’il faut. Les chambres sont propres, le personnel agréable et les lits confortables. 🏩

Son plus : L’emplacement. Il est à environ 5min à pied de la lagune et à 10min du centre.

Son moins : Il n’y a pas de fenêtre dans les chambres donc gros manque de lumière…mais en passant nos journées dehors et en rentrant juste pour dormir, ça fait très bien l’affaire 🙂

Où manger ?

Le centre de Bacalar est assez petit et tout mignon. Le soir, quelques stands de street-food s’y retrouvent, ce qui crée une ambiance très conviviale. En plus, c’est bon et à bas prix.
Le glacier « Heladería Annie » est très bon! 🍨🍦

https://www.tripadvisor.fr/Restaurant_Review-g1202648-d10505256-Reviews-Heladeria_Annie_Delicias-Bacalar_Yucatan_Peninsula.html

Comment se déplacer ?

Il n’y a aucun transport en commun à Bacalar. 

Les différents moyens sont donc : à pied, en taxi, en vélo ou comme nous en stop sur des scooters, ahah ! 🚲🚕👣

Après réflexion, on se dit que la meilleure idée reste de louer des vélos à des loueurs de vélos se trouvant dans le centre 🙂

Combien de temps rester ?

Nous sommes restés 4 jours à Bacalar et nous avons adoré sans nous ennuyer. J’aurais sincèrement pu rester une semaine de plus ! 😏

Mon avis sur Bacalar et sa laguna :

« Vivir en el presente » (Vivre dans le présent) y « Disfrutar de la vida » (Profiter de la vie) sont les dictons que j’ai suivi pendant mon séjour à la Laguna de Bacalar.

Un lieu de paradis, un havre de paix encore préservé des touristes, à voir absolument lors d’un road trip au Mexique…. Hasta pronto Bacalar ! 👋💙

Vous avez déjà vu une eau aussi bleu ? C’était où ? 😍

Laisser un commentaire