You are currently viewing La ville de Yogyakarta : Top 6 des activités

Jogja : L’asie sans fin

Yogyakarta, Jogjakarta (prononcé Djogjakarta) ou encore surnommée “Jogja” est une ville du centre de l’île de java. C’est une grande agglomération qui compte 388 000 habitants. Elle est bruyante mais agréablement vivante et animée ! 🇮🇩

La ville développe de plus en plus son côté touristique, Java étant la deuxième île la plus visitée d’Indonésie après Bali!
Jogja est d’ailleurs la capitale touristique, artisanale et artistique de l’île. Les attraits touristiques les plus importants aux alentours de la ville sont les beaux temples de Prambanan et Borobudur. 🕍🌄

Cependant, beaucoup de voyageurs se contentent d’aller voir les temples sans visiter la ville. Pourtant il y a beaucoup de choses à voir à Jogja !

Localisation :

Que faire dans la ville de Yogyakarta ?

1. Visiter le Palais : Le Kraton

Le Kraton est un grand complexe constitué du palais du Sultan de la ville mais aussi de mosquées, de musées, d’écoles et d’autres bâtiments. 🏰
Le site est très grand, protégé de remparts et plus de 20 000 personnes y vivent. Le Sultan habite dans le Kraton, dans des parties privées, mais certaines sections sont ouvertes à la visite.

L’architecture Javanaise est vraiment jolie. Le palais est très beau, coloré et a de belles dorures. Beaucoup de locaux nous ont demandé de poser avec eux sur des photos! 🙂

Près du Kraton on peut visiter le « Taman Sari » appelé aussi « Water Castle » (Château d’eau) ou encore « Jardin des parfums ». 💦🌿🍀


Le parc date du XVIIIe siècle et plusieurs bains et jeux d’eau le décore. Il serait apparement destiné aux loisirs du Sultan.
Il est joli, bien qu’un peu défraîchit. Cela le rend d’autant plus authentique 🙂

2. Flâner dans la rue Malioboro

La rue Malioboro est la rue la plus connue, animée et vivante de la ville ! 😄 Il s’agit d’une loooongue rue pleine de boutiques, de stands de street food et de restaurants locaux.🛍🍲 C’est une rue très bruyante et bouillonnante. 
On dirait les Champs-Elysées Javanais, ahah ! 

Quand nous sommes à Jogja fin juin, c’est la fin du Ramadan. La ville est donc encore plus en fête que d’habitude et il y a encore plus de monde.🎉Les rues sont pleines de lumière, de néons et de musique.🎶🌟

C’est bizarre, car d’habitude nous ne sommes pas fans des grandes villes. Mais celle-ci nous plait ! Elle est bondée de monde mais c’est ce qui la rend chaleureuse! Les habitants sont vraiment adorables et accueillants. 

Sur Malioboro, on peut se faire arrêter tous les 10 mètres par des locaux qui veulent nous saluer, nous parler ou prendre des photos avec nous.📸Même si à la longue cela pourrait paraitre un peu gênant, c’est toujours demandé dans le respect et la bienveillance. C’est touchant.

3. Déguster les spécialités locales 

Il ne faut pas hésiter à manger dans les stands de rue pour faire plein de bonnes découvertes culinaires ! 🍛🍜 🍡 (ou pas, ahah il faut tester! 😅)
Nombreux sont les stands qui proposent des bons jus de fruits frais!🍉🍍🍌C’est délicieux et ça fait beaucoup de bien ! 🍹

On aime aussi s’installer dans des petits restaurants de rue où l’on s’assoie par terre sur des tapis (sans oublier de retirer nos chaussures 🙂 ). Les plats sont très bons et vraiment pas chers. (Même si, on l’avoue : on s’est un peu plus régalées à Bali. 😋)

4. Admirer l’art du Batik

Le Batik est un tissu aux motifs dessinés à la main, originaire de Java. Les artisans dessinent les motifs à la cire chaude sur le tissu puis ils sont ensuite teintés. Ils suivent un modèle de base et chaque motif à sa propre signification. 🖌🎨👘

Cette technique ancestrale est mise en place depuis des siècles. Une pièce peut prendre plusieurs semaine à être réalisée et coûte alors plus cher que les sarongs habituels. 💵

Les gestes allient précision et souplesse. Aucune machine ne pourraient les imiter! En 2009, le batik s’inscrit d’ailleurs au Patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Il est possible de visiter gratuitement la fabrique de Batik « Batik Winotosastro ». On peut aussi s’essayer à cette art dans plusieurs ateliers de la ville. Des guest house proposent également des cours collectifs. ✍️
Près du Kraton, nous tombons sur un petit atelier où les locaux nous proposent gentiment d’essayer gratuitement quelques minutes. Une expérience très sympa !

Dans la rue Malioboro on trouve un grand nombre de magasins de tissus qui vendent plusieurs sortes de batik. 👘🌸🌺

5. Recevoir un massage plantaire 

De nombreux salons proposent des massages bien-être à des tarifs vraiment très bas. On décide de se laisser tenter par un massage des pieds. 💆👣

On entre dans un salon de coiffure un peu « boui-boui » qui proposent aussi des massages plantaires. Deux femmes adorables nous accueillent et nous installent dans de gros fauteuils en cuir défraichis.

Elles commencent par nous laver soigneusement les pieds dans des bassines d’eau chaudes, puis nous massent pendant environ 30min.👣💦 Qu’est ce que ça détend !!! Elles font ça vraiment très bien. 😍🙏
Un moment de détente complet. Surtout après 1 mois de road trip à utiliser nos petits pieds 🙂 🎒

Je n’ai plus le nom de ce petit salon de coiffure près de notre Guest House, mais vous pouvez en trouver partout ! Le tarif devait être à moins de 30 000 roupies pour 30min…(moins de 2€).

6. Se faire un tatoo temporaire

Comme énoncé plus haut, Jogja est une ville très artistique. Le soir, de nombreux artistes s’installent dans les rues et proposent des tatouages éphémères.
On s’installe sur les tabourets en plastique à un “stand” et on décide d’en faire sur nos mollets. On choisit un motif “de base” sur un porte-vue mais on laisse assez libre cours au tatoueur. 👩‍🎨✍️


C’est un véritable artiste, ça se voit.🎨🖌Il se laisse porter par l’encre et c’est un réel plaisir de le voir ainsi dessiner sur nos jambes.
Le tatouage a super bien tenu (1 mois!) pour le prix d’environ 60 000 roupies (4€).

Que faire aux alentours de Jogja ?

Les temples de Prambanan et Borobudur

Ce sont les attraits touristiques les plus importants aux alentours de la ville. 🕍🌄 Les 2 sites sont classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Ils font désormais partie des visites incontournables lors d’un séjour en Indonésie !

Clique ici pour lire mon article “Les somptueux temples de Prambanan et Borobudur”

Comment se déplacer dans Jogja ?

  • A pied. 👣
    Même si la ville est étendue, il est facile de s’y déplacer à pied. Privilégiez donc un logement dans le centre ville, près de la rue « Malioboro »
  • En Becak. 🛵
    C’est le transport traditionnel de la ville ! Il s’agit de « tuk-tuk » tirés par des vélos. Comme c’est un travail très fatiguant pour les chauffeurs, beaucoup sont maintenant rattachés à des scooters. 🏍
    Nous sommes partagés par le côté plus écologique du becak traditionnel que motorisé mais peut-être moins éthique...Nous avons quand même essayé le « cyclo-pousse » traditionnel.
  • En calèche.🐴Tirés pas des chevaux, c’est le second transport typique de Jogja. Il y en a à chaque coin de rue!

Mon avis sur Jogja

Cette ville bruyante et vivante regorge de choses à faire ! Je vous conseille chaudement de vous arrêter quelques jours dans la ville et de ne pas vous limiter à visiter les temples alentours. Cela permet une belle étape pour s’imprégner de la culture Javanaise, bien différente de la Balinaise.

Le slogan de Yogyakarta à longtemps été «Jogja, l’Asie sans fin» pour évoquer l’ampleur de ses attraits.  Je trouve que ça lui correspond très bien ! 🌟💚

En voyage vous préférez visiter les villes ou la campagne ? 🏙🌿

Laisser un commentaire